Réunion du Club = mardi 09 juillet 2024 à 20h30

Dodecaudax Acte 2 : Février 2023

En ce samedi 25 Février, deux columérins sont au départ du 2eme 200km de l’année dans le cadre du Dodécaudax 2023 : Jean-louis, toujours fidèle au poste et Patrick qui se lance dans l’aventure.
Un second groupe s’élance au départ de l’Isle-sur-tarn composé de Bernard Aussilou et Pascal Bachelard.

Un joli parcours a été préparé par Jean-Louis au départ de Lanta pour rejoindre le Sidobre et Brassac en contournant Castres par le Nord, puis retour vers Lanta en contournant Castres par le Sud.

L’expédition :
Départ à 7h05 (exactement !) de Lanta dans la nuit, le froid (-2/-3 °c) et la bonne humeur, mais surtout la nuit et le froid. Une première partie de parcours très bosselée (un coup ça monte, un coup ça descend, vive le Lauragais) sur des petites routes très tranquilles avec des jolis paysages givrés et des nuages de brume.

Puis le relief s’est adouci quand nous avons rejoint l’Agout que nous avons plus ou moins suivi jusqu’à Roquecourbe dans un léger brouillard.

Nous avons établi la jonction à Roquecourbe avec Bernard et Pascal, puis avons rejoint le plateau par une montée de plusieurs kilomètres avant d’atteindre Brassac.

Après un bon déjeuner (1h30/45 mn d’arrêt très apprécié) au café de Paris à Brassac,

nous avons entamé le voyage du retour avec la montée du col de Caunan (600 m) , premier col de l’année et premier col de Bernard (il y a 55 ans) puis nous sommes lancés dans la descente et avons traversé le village natal de Bernard, Boissezon, pour rejoindre la plaine.

Aux abords de Castres, nous avons profité d’un spectacle militaire avec largage de parachutistes et militaires en armes au bord des routes (des grandes manœuvres !).

Puis les deux groupes se sont séparés à Labruguière, les tarnais restant le Tarn et les haut-garonnais rejoignant la Haute Garonne.

Nous avons rejoint Lanta un peu avant 19h avec la nuit. Pas de problème technique à signaler.

Ce que j’ai particulièrement aimé :

Le principe du dodecaudax et de la convergence vers un point de rendez- vous commun avec repas au restaurant (Bon moment à partager et cela fait vraiment du bien avec ce froid).

Le Sidobre, un endroit vraiment très agréable pour faire du vélo avec des belles montées, un beau plateau, des grands arbres et des très gros "cailloux". Je m’y suis senti très bien et j’ai hâte d’y revenir.

Patrick